Vis-à-vis d’un échec thérapeutique, la réévaluation du tableau clinique s’impose.

L’existence d’un diagnostic alternatif, le besoin d’autres examens diagnostics et la nécessité de l’avis d’un expert doivent être pris en considération.

 

Si un traitement antibiotique de deuxième intention est estimé nécessaire, une des associations suivantes est recommandée :