COMMISSION SPECIALISEE DES ANTI INFECTIEUX

La dernière réunion de la commission s’est déroulée le 12 Mars 2019.

 

Programme Mars 2019 :

Présentation des résultats de l’EPP Linézolide

Esther MARIN

Algorithme de prise en charge des bactériémies lors de l’obtention de l’examen direct

Dr Alexandre CHARMILLON

Présentation et validation du protocole de Fidaxomicine selon le schéma de l’étude « Extend ».

Dr Alexandre CHARMILLON et Dr Emmanuelle BOSCHETTI

Présentation et validation du protocole de perfusion de la vancomycine sur VVP

Dr Alexandre CHARMILLON et Dr Emmanuelle BOSCHETTI

Positionnement pour la promotion du cefotaxime versus ceftriaxone, en vue d’une diffusion large de l’information aux prescripteurs.

Dr Alexandre CHARMILLON

Positionnement cloxacilline vs céfazoline depuis la fin de la rupture de stock

Dr Alexandre CHARMILLON

 

Diaporamas à venir

 

Commission du 21 Novembre 2017.

Programme Novembre 2017

– Référencement de dalbavancine (XYDALBA®).

– Protocole de prise en charge des infections sur dispositif intra-­veineux central de longue durée (verrou antibiotique) : présentation et discussion.
Discussion sur la place du Taurolock en prévention primaire, secondaire et en curatif.

– Validation du processus d’information des services de soins lors d’hémocultures positives en période de garde (18h30-­8h30).

 Avis de la Commission sur le référencement de Xydalba, Novembre 2017

 

Génèse de la commission

Pour mémoire, le document : Commission Régionale de l’Antibiothérapie
présenté le 26 janvier 2006 à Pont à Mousson.

 

Objectifs de travail

  • Diffuser et promouvoir l’usage du référentiel régional ; Valider la place des nouveaux antibiotiques ; Promouvoir la prescription nominative ; Organiser des réunions d’information et de formation ; Promouvoir la mise en place de l’accord-cadre sur le bon usage des antibiotiques.
  • Fédérer l’activité des médecins référents ; Promouvoir une politique d’évaluation des pratiques professionnelles ; Favoriser le recueil des consommations antibiotiques, des résistances bactériennes et de leur comparaison intra et inter-établissements ; Promouvoir la prescription nominative ; Harmoniser l’usage de fiches de recommandations.
  • Valider la place des nouvelles molécules.